facebookcrowdfundingproject.fr



Qu'est-ce que le crowdfunding ?

Ou traduit en français :  financement participatif.


Le crowdfunding consiste à investir ou à prêter des montants relativement faibles par un grand groupe d'investisseurs à des particuliers, des associations et des oeuvres de charitées ou à des entreprises, généralement via une plateforme en ligne. Les Canadiens l'appellent à juste titre sociofinancement.


C'est un moyen de collecter suffisamment d'argent pour démarrer et financer un projet. L'idée est qu'avec de nombreux petits investisseurs, sans l'intervention d'une banque, obtenir le capital de départ pour démarrer un certain projet.


Si vous investissez de l'argent dans une banque, vous n'êtes pas personnellement engagé  ... et vous faites aveuglément confiance à la banque. Avec le financement participatif, vous choisissez personnellement un projet. Vous ne vous sentez pas non plus comme un simple donateur pour un organisme de bienfaisance. Vous décidez de vous lancer dans un projet auquel vous croyez. Vous y partcipez vraiment ! Vous évoluez également avec le projet et vous pouvez le ressentir car l'intérêt sur votre investissement est plus élevé que dans une banque. Vous n'avez pas de garantie bancaire, mais vous avez la garantie de tous ces bénévoles qui se sont engagés dans le projet et surtout : votre propre instinct.


Entre temps tellement bien établi dans la société  qu'il est déjà dans tout les dictionnaires. 



Variantes

Utilisés principalement par les associations et les oeuvres de charitées :

- Faire un don: donner de l'argent à une bonne cause. Les prêteurs disent au revoir à l'argent mais ont une vue directe de         la destination de leur argent
- Parrainage et récompense: soutenir un projet en échange (non financière) d'une contrepartie. L'aspect financier est                subordonné et les prêteurs se sentent moralement liés au but du projet.
- Et puis dans les deux cas, il y a 2 options supplémentaires:

          1. si l'argent requis n'est pas collecté à temps, tout sera perdu ou

                    2. il existe une alternative au cas où l'argent requis ne serait pas collecté (cela s'applique par exemple aux                                                                           projets Le Village catalan)

Quelle est la particularité de ce projet de financement participatif lancé via facebook : le facebookcrowdfundingproject de l'association Country Club Catalan?



Premièrement: cela relève de la variante «parrainage», donc tout le monde qui coopère reçoit quelque chose pour son argent.



Deuxièmement: les 5 projets de la plateforme de financement participatif Le Village Catalan appartiennent tous à un seul propriétaire: l'association Country Club Catalan. Si l'un des projets ne recueille pas l'argent nécessaire, dans d'autres cas le projet serait perdu et les investisseurs ne savent pas où reste leur argent, dans le cas du Village Catalan l'argent restera dans l'association. L'association à but non lucratif Country Club Catalan est une association à but non lucratif enregistrée en France conformément à la loi française du 1er juillet 1901, qui stipule que tous les fonds doivent rester dans l'association à but non lucratif et qu'aucun des gérants ne peut s'enrichir personnellement sur la base de l'association. Les projets ne seront donc jamais complètement perdus, mais trouveront leur place sous une forme plus restreinte dans l'ensemble du Village Catalan et pourront être agrandis ultérieurement.

À quoi les gens l'utilisent-ils?

Vous pouvez l'utiliser en tant que particulier, mais également en tant qu'entrepreneur, fondation ou organisme de bienfaisance. Vous trouverez ci-dessous une liste des objectifs les plus fréquents :

- Projets créatifs (cinéma, musique et théâtre)
- Projets sociaux (aire de jeux ou école)
- Projets de consommation (prêt personnel, achat de voiture, développement de logements)
- Projets pour les énergies renouvelables 
- Entreprises durables ou écologiques
- Projets immobiliers
- Oeuvres de charitées



Combien d'argent recueillent-t-on?

Le financement participatif croît rapidement, même de 55% au premier semestre 2018. Pas moins de 154 millions d'euros ont été collectés sur environ 4500 campagnes pour un montant moyen de 103 000 euros par projet.



Pourquoi les entrepreneurs le choisissent-ils?

- Les entrepreneurs et les associations utilisent le financement participatif dans la plupart des cas, car ils ont besoin                              d'argent pour un nouveau projet.

- Cette forme de financement permet non seulement de collecter des fonds, mais aussi des clients, des retours et des

                  ambassadeurs. Si vous souhaitez impliquer immédiatement des personnes dans votre projet, le crowdfunding                      est devenu presque incontournable! Ce sont des gens qui croient en votre projet, ils partagent une vision avec                      vous, ils se tiennent derrière vous pour atteindre l'objectif et vous pouvez compter sur leur soutien.  
- Les plateformes de financement participatif ont souvent des critères clairs et fonctionnent rapidement.
- En utilisant le financement participatif, vous êtes indépendant de la banque.




Crowdsourcing

Le crowdfunding est basé sur le terme marketing du crowdsourcing. Cela signifie que les consommateurs décident à quoi ressemblera un produit qui est encore en phase de développement ou que les consommateurs déterminent quels concepts valent la peine. Ce dernier est également le fondement du crowdfunding. Une plateforme de crowdfunding telle que Le Village Catalan propose différents projets parmi lesquels les investisseurs peuvent choisir. De cette manière c'est la masse de personnes qui détermine quels projets sont suffisamment crédibles pour investir, afin que ces projets puissent se développer davantage.



Origine

Le financement communautaire et participatif est né au xviiie siècle dans le domaine des actions de charité. Un des premiers projets notables financés par le financement participatif fut la Statue de la Liberté !

Le concept de financement participatif c'est développé brusquement au début du 21e siècle. Aux États-Unis, il est principalement (et dans les premières années même exclusivement) utilisé pour les artistes de l'industrie de l'art, du cinéma, de la littérature ou de la musique. Sella Band était une plateforme de financement participatif de musiciens.

L'histoire à succès par excellence est Kickstarter. Kickstarter est similaire à SellaBand avec la différence que Kickstarter se concentre sur les projets créatifs en général et pas seulement sur l'industrie de la musique. Kickstarter a contribué au fait que de nombreux artistes ont pu se développer. En 2013, 355 millions d'euros ont déjà été dépensés pour des projets dans Kickstarter. 

Ce type de financement s'est élue meilleure invention 2010 par  Time Magazine et a par la suite été légiférée aux États-Unis par Barack Obama qui a mis en place le Jumpstart Our Business Startups Act.

Sur l'ensemble du marché américain, plus d'un milliard de dollars ont été investis dans le financement participatif en 2010. En une période d'environ cinq ans, le montant total du financement participatif a considérablement augmenté et il est prévu que ce montant continuera d'augmenter de manière explosive au cours des prochaines années. Il a fallu attendre 2009 pour que les plateformes de crowdfunding en dehors des États-Unis émergent. L'Allemagne, le Royaume-Uni et l'Irlande ont été les premiers pays d'Europe à prendre en charge le financement participatif.



Crowdfunding en Belgique

En termes de financement participatif, la Belgique est toujours à la traîne par rapport aux pays voisins, mais elle rattrape son retard. En 2013, les entreprises et associations belges ont levé à peine 1,1 million d'euros. Le patineur Bart Swings est un exemple bien connu de financement participatif réussi. Avec l'appel qu'il ne pouvait pas aller aux Jeux Olympiques sans argent, il a rassemblé 75 000 euros.

En 2014, les investissements se sont élevés à 2,2 millions d'euros. Telle était la conclusion d'une étude de KPMG. En 2015, le montant est passé à environ 10 millions et en 2016, 29,9 millions ont été levés pour 1194 projets de financement participatif, avec une moyenne de 25 000 levés par projet.

Une enquête réalisée en 2017 a montré que les trois quarts des Belges savent ce qu'est le crowdfunding, mais ne peuvent pas nommer une plateforme par son nom.


Crowdfunding en France

Dans le domaine du cinémapar exemple, le premier exemple structuré de campagne de financement participatif en France basée sur l'utilisation d'internet est dû aux producteurs et entrepreneurs Guillaume Colboc et Benjamin Pommeraud de la société Guyom Corp., pour les besoins de la production de leur film Demain la veille, en août 2004. Les producteurs, avaient alors lancé le premier système de souscription du genre, via un site internet dédié sur lequel les internautes avaient la possibilité d'être crédités au générique, d'assister au tournage ou de recevoir un DVD en échange de leur apport. La campagne connut un succès fulgurant et leur permit de lever en quelques jours près de la moitié du financement nécessaire à la fabrication du film.

Selon une étude de l'association professionnelle FPF, 56 % des Français connaissent le financement participatif, et 7 % ont déjà contribué à un projet. Ils seraient 43 % à être prêts à participer à une campagne participative. Concernant les participants aux campagnes (les crowdfunders), une étude menée auprès de 500 participants, a montré que la première motivation à participer à des campagnes de financement participatif est la recherche d'innovations.